Association pour l'information et l'échange de pratiques en faveur du développement durable.

Bandeau

30/06/16 - Appel à communication "Forêt, arts et culture : lieux de récits et esprits des lieux"

« juin 2023 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 

Bonjour >

  • Accueil
  • Agenda DD
  • 30/06/16 - Appel à communication "Forêt, arts et culture : lieux de récits et (...)
imprimer

30/06/16 - Appel à communication "Forêt, arts et culture : lieux de récits et esprits des lieux"

jeudi 19 mai 2016

Le Groupe d’Histoire des Forêts Françaises organise une journée d’étude sur la thématique "Forêt, arts et culture : lieux de récits et esprits des lieux".

DATE LIMITE DE L’APPEL A COMMUNICATION : jeudi 30 juin 2016

DATE DE LA JOURNÉE D’ÉTUDE : samedi 28 janvier 2017.

THEMATIQUE :
Massif forestier ou saltus, bosquet, clairière, sous-bois, canopée, futaie ou taillis, garrigue ou maquis, jungle ou forêt boréale, forêt vierge ou accrue, la présence d’une forêt s’impose comme espace offert aux sens. La forêt peut ainsi être appréhendée de loin ou de l’intérieur, par dessous ou par-dessus, comme un ensemble homogène ou rempli de singularité, un espace anthropisé ou vierge, empli de bruits, d’odeurs, de mouvements. Dans de multiples modes d’expression, textes, illustrations décors, jeux, danses, etc., la forêt structure l’espace. Est-ce en réponse à l’invitation de J.R. Pitte à « révéler le génie des lieux » (Pitte 2010) que certains artistes intègrent la forêt dans leurs créations ? Quel est alors l’enjeu de la présence d’une forêt dans leur production ? Diffère-t-elle selon les époques et les territoires considérés ? À quelle vision du monde et de la société ces interprétations renvoient-elles ? Spectacle garant d’un temps cyclique quand elle est mangée par le feu au Viêt-Nam (Condominas 1974), sujet qui s’incarne dans un espace pensé comme « à part » au Japon (Berque 1986, 1997), ou « interminable tunnel verdâtre » (Descola 1993) en quelque sorte dépourvu d’esthétique en Amazonie, la forêt se présente également, en Occident, comme espace bon à penser à travers les sensations qu’elle procure. Mais le lien entre esthétique et forêt interpelle également les aménageurs. Dès les années 1950, L. Schaeffer invitait à penser « une sylviculture esthétique et récréative » (1951) pour répondre aux préoccupations du public. La modélisation des dynamiques forestières privilégie quant à elle une approche paysagère qui marque l’importance accordée à la perception visuelle dans l’aménagement (Fourault 2010). En optant pour une lecture surplombante et distante à la faveur du développement de la photographie aérienne ou, plus récemment, de la technologie du LIDAR, les méthodes de l’inventaire forestier ont favorisé le développement d’autres esthétiques paysagères. Quels sont les enjeux des différents modes de structuration spatiale qui en résultent ? Induisent-ils de nouvelles manières d’appréhender les paysages forestiers et de nouveaux types d’aménagement ?

OBJECTIFS DE L’APPEL A COMMUNICATION : cet appel à communication propose de croiser les regards des scientifiques sur les interprétations culturelles des espaces forestiers à ceux des praticiens de la forêt qui pourront partager leurs expériences d’aménagements et les considérations sensibles qui les ont accompagnées.

APPEL A COMMUNICATION : téléchargez l’appel à communications ci-dessous.

PDF - 541.1 ko
Appel à communications