Association pour l'information et l'échange de pratiques en faveur du développement durable.

Bandeau

RURENER, Réseau européen de petites villes rurales neutres en énergie

« octobre 2019 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

Bonjour >

  • Accueil
  • Articles
  • RURENER, Réseau européen de petites villes rurales neutres en énergie
imprimer

RURENER, Réseau européen de petites villes rurales neutres en énergie

vendredi 20 février 2009

Sélectionné dans le cadre du programme européen IEE II (Energie Intelligente Europe 2007-2013), RURENER accompagne les décideurs des petites communes rurales vers la neutralité énergétique par l’échange d’expériences, la mise en place d’outils adaptés à leurs besoins et l’application de projets concrets sur le terrain.
Pendant 3 ans, 12 partenaires et 14 communes rurales pilotes de 8 pays différents vont expérimenter, échanger et tester des méthodologies et outils pour démontrer d’une part, que le monde rural est un acteur majeur pour répondre aux enjeux énergétiques actuels et futurs, et d’autre part, que la maîtrise de l’énergie est une source innovante et durable de développement local en milieu rural.

RURENER est parti de deux constats concernant les petites communautés rurales européennes :

1. Eloignées des centres de décision, elles sont rarement au cœur de politiques et d’échanges européens, alors qu’elles représentent une part majeure des territoires européens. Freinées par de faibles ressources, les communes rurales n’ont pas souvent les moyens de s’adjoindre des agents spécialisés, que ce soit à l’échelle européenne ou en matière de maitrise de l’énergie.

2. Par leur proximité des ressources naturelles, l’espace dont elles disposent et la pluralité des activités qu’elles accueillent (tourisme, agriculture, industrie, artisanat...), ces communautés disposent d’un potentiel en termes de production d’énergie de source renouvelable, mais celui-ci est mal connu.

Partant de ce double constat, les partenaires de RURENER ont fait le pari de pouvoir répondre aux problématiques spécifiques des décideurs locaux des petites communes rurales, par la mise en réseau des acteurs et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Une douzaine de partenaires européens coordonnés par l’ADIMAC
Les 12 partenaires du projet constituent un consortium dédié à la mise en place de RURENERS. Ils sont spécialistes de l’énergie, des technologies de l’information et de la communication, du développement local, du secteur agricole ou industriel, de l’aménagement du territoire, centres de recherche ou de formation, associations de collectivités ou d’entreprises.
Coordonnés par l’ADIMAC (association pour le développement économique et industriel du Massif-central), ils représentent 8 pays européens (France, Italie, Espagne, Allemagne, Hongrie, Roumanie, Grèce, Royaume Uni).

Réunir 100 petites communes rurales d’ici 2011
RURENER s’est engagé auprès de la Commission européenne à réunir 100 communes rurales au sein du réseau d’ici à 3 ans.
Pour initier ce réseau et tester les outils qui seront mis à disposition de ses membres, RURENER s’appuie sur 14 communes pilotes implantées dans toute l’Europe ; elles seront en première ligne pour orienter le projet à partir de leurs préoccupations sur le terrain, valider les actions du réseau, bénéficier de l’échange d’expériences et prendre de l’avance en matière de neutralité énergétique !

Un projet en 4 étapes
- 1ère étape : outils et méthodologie vers la neutralité énergétique
Les outils comprennent une grille de diagnostic énergétique adaptée à chaque communauté, intégrant toutes les consommations et sources de production d’énergie au niveau local.
Il s’agit aussi de développer une méthodologie sous la forme d’un "plan de route" pour atteindre la neutralité énergétique : les phases d’action à mener pour chaque commune souhaitant se lancer dans ce projet seront identifiées (sensibilisation, investissement, communication, …) et illustrées de bonnes pratiques tirées des expériences des différents membres du réseau.

- 2ème étape : outils d’échange d’expériences et mise en réseau
Via Internet et quelques rencontres en présentiel, les décideurs membres du réseau pourront échanger leurs expériences, poser des questions, connaître les projets développés ailleurs et construire de nouveaux projets communs.

- 3ème étape : actions concrètes sur le terrain et évaluation
Pour chaque communauté, un plan d’actions concrètes (prévoyant investissements, plan de communication, actions de formation et de sensibilisation, etc ...) pourra être développé à partir des diagnostics et d’enquêtes de terrain.
Les partenaires ont prévu d’accompagner les communes pilotes vers la réalisation de ce plan d’actions, en les aidant à rechercher les partenaires pertinents, les financements à mobiliser, les exemples sur lesquels prendre appui ...
Il est primordial que les actions menées soient évaluées, à la fois dans leur composante énergétique (amélioration de la neutralité énergétique) et dans leur bilan de développement local (création d’emplois, accueil de nouvelles populations, dynamique sociale, ...)

- 4ème étape : communication, formation et dissémination
Au niveau de chaque partenaire, et dans les pays participants, des manifestations seront organisées pour communiquer sur les résultats des membres de RURENER et inviter de nouvelles communes rurales à rejoindre le réseau.
Ces nouveaux-venus recevront les formations nécessaires pour utiliser les outils web, appliquer le diagnostic à leurs territoires, ou participer à des actions collectives.

C’est donc un double défi qui est posé dans RURENER : construire des actions concrètes au niveau local, et construire un réseau d’échange de bonnes pratiques au niveau européen pour soutenir et relayer l’action locale. _L’évaluation continue des membres du réseau et du réseau lui-même permettra, à l’isue des trois années de projet (décembre 2011), permettra de juger de la pertinence de ce mouvement autour de la maitrise de l’énergie en milieu rural, et de la nécessité de poursuivre dans ce sens.

Contact : Aline Brachet (ADIMAC) - Tél. 04 73 19 20 25 - a.brachet@adimac.com

Portfolio

La maison communale ALCAPIA (Saint-Jean d'Alcapiès - Aveyron) fonctionne à partir de 22 dispositifs différents de maîtrise de l'énergie et de production d'énergie renouvelable
La maison communale ALCAPIA (Saint-Jean d’Alcapiès - Aveyron) fonctionne à partir de 22 dispositifs différents de maîtrise de l’énergie et de production d’énergie renouvelable

Le parc éolien de Peyrelevade est situé au cœur du plateau de Millevaches (Corrèze)
Le parc éolien de Peyrelevade est situé au cœur du plateau de Millevaches (Corrèze)