Association pour l'information et l'échange de pratiques en faveur du développement durable.

Bandeau

01/12/20 - Le projet "Succulentes terrasses" (Oasis Cétanella)

« octobre 2021 »
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 

Bonjour >

imprimer

01/12/20 - Le projet "Succulentes terrasses" (Oasis Cétanella)

par Claudine Cormerais

lundi 30 novembre 2020

Claudine CORMERAIS – Vice-Présidente de l’Oasis de Léotoing "CETANELLA", association adhérente de la Plate-forme 21, nous présente le projet « Succulentes terrasses ».

PF21 : "Succulentes terrasses", c’est un joli nom pour un projet ! De quoi s’agit-il exactement ?
C. C. : Ici, sur le site médiéval de Léotoing, les terrasses paysannes en pierre sèche font partie du patrimoine. Malheureusement, elles étaient envahies par la friche, les chênes, les ormeaux, suite à leur abandon depuis près d’un siècle. Le phylloxéra à la fin du XIXe siècle, la guerre de 1914-1918, l’exode rural puis la politique agricole européenne ont eu raison de ce patrimoine exceptionnel, bâti par des générations de paysans.
Notre association, qui fait partie du réseau des "oasis en tous lieux" de Pierre Rabhi, a donc décidé de les remettre en état en agroécologie et d’en faire le socle d’un projet de développement local durable, ici en Haute-Loire, à travers la création d’un écolieu. Ce lieu d’accueil exemplaire en matière d’écoconstruction prévoit l’organisation de stages et des formations pour transmettre des savoir-faire en matière d’agriculture durable, de restauration de murets de pierre sèche et d’apprentissage d’habitat écologique.

PF21 : Quels en sont les enjeux ?
C. C. : L’enjeu numéro 1, c’est de contribuer au développement économique local de notre village, en nous appuyant sur notre patrimoine. A travers ce projet, nous voulons créer des activités et des productions en circuits courts créatrices d’emplois, favoriser des échanges positifs entre les urbains et ruraux, promouvoir la culture au sens large et l’expérimentation en milieu rural, sensibiliser le grand public à la biodiversité et montrer que d’autres formes de développement plus durables sont possibles.

PF21 : Concrètement, quelles actions avez-vous engagées dans ce sens ?
C. C. : Pour commencer, nous avons contribué à la mise en valeur du site et de sa biodiversité pour développer l’écotourisme. Nous sommes associés à l’élaboration d’un sentier d’interprétation de la biodiversité, en partenariat avec la commune, la communauté de communes "Brioude Sud Auvergne", le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Auvergne et le Conservatoire Botanique National du Massif Central (CBNMC).
Nous allons également participer au projet "végétal local" de notre territoire, soutenu par la Région, avec le CBNMC, la communauté de communes et la section « paysage » du lycée agricole d’Yssingeaux. Cette collection devrait donner lieu à des animations en 2022.
En parallèle, nous avons accueilli un apiculteur pour la production bio de ses reines et en février prochain, un maraîcher s’installera en bio, sur 2 ha, dont une partie de culture en terrasses.
Enfin, nous travaillons depuis trois ans à la remise en culture de 3 ha de terrasses, qui pourront accueillir des porteurs de projets très diversifiés : vigneron, producteur de petits fruits ou de plantes aromatiques (nous allons d’ailleurs construire un séchoir solaire au printemps) … et pourquoi pas des projets d’agroforesterie !

PF21 : L’environnement du site de Léotoing est remarquable et donc idéal pour sensibiliser à l’écologie, non ?
C. C. : Tout à fait. Nous allons commencer à concevoir des formations sur le thème de l’écohabitat (construction à base de terre, bois, paille…). Les offres d’animations et de formations pourront ainsi contribuer à la dynamique du territoire. Notre projet d’écolieu vise à accueillir différents publics pour une sensibilisation aux enjeux du dérèglement climatique. De plus, le maraîcher qui s’installera chez nous en février prochain, souhaite accueillir des groupes pour les sensibiliser sur le thème de l’alimentation.

PF21 : Vous parlez d’un écolieu, qu’entendez-vous par là ?
C. C. : Un lieu de vie participatif et d’accueil ouvert, pensé dans une perspective de transition socioécologique.
Pour créer des offres de formations, d’installations d’activités ou recevoir des visiteurs et des touristes, il nous faut un lieu d’accueil. A Léotoing, il n’y a que deux gîtes privés et une maison d’hôtes à proximité de la rivière, ce qui n’est pas forcément adapté aux besoins ou ne suffit pas. Nous avons pu acquérir une parcelle en vue de réaliser, par étapes, selon nos moyens et grâce aux stages de formations, un écohabitat pour l’accueil d’une quinzaine de personnes. Celui-ci comprendra un bâtiment pour l’hébergement et un espace de vie pour des activités polyvalentes.

PF21 : L’expérimentation et la connaissance semblent au cœur de votre projet ?
C. C. : Nous voulons élaborer une plateforme expérimentale qui fasse référence dans le domaine de la remise en culture agroécologique des terrasses au service des besoins locaux des habitants et de l’écohabitat. Nous souhaitons ainsi permettre à d’autres porteurs de projets sociétaux en milieu rural de trouver une méthodologie modulable, basée sur un modèle collectif.
Il s’agit d’expérimenter la création de richesses selon le principe coopératif de l’économie solidaire. Le projet nous amène en effet à expérimenter de nouvelles manières de travailler : nous favorisons la mutualisation des moyens et des ressources pour l’accueil d’un collectif ; nous travaillons en partenariat avec nos collectivités territoriales, des associations, des producteurs, des hébergeurs, des centres de formations, écoles, universités…. Nous avons commandité des inventaires botaniques, ornithologique, entomologique. Des travaux anthropologiques à partir d’interviews des « anciens » de la commune vont paraître dans la revue du Centre social d’histoire de la Haute-Loire en 2021. Nous venons également de lancer une étude hydrogéologique pour l’alimentation en eau des terrasses sur lesquelles va s’installer un porteur de projet agricole début 2021.

PF21 : Ce projet doit demander des moyens conséquents ?
C. C. : Notre équipe réunit une dizaine de membres actifs. C’est elle qui élabore les programmes d’actions pour la remise en culture des 3 ha de terrasses paysannes.
Grâce à un financement participatif « Zeste », nous avons pu défricher 4 000 m² de terrasses ce qui va nous permettre d’accueillir le futur maraîcher, avec la polyvalence d’un pré d’1,5 ha au bord de l’Alagnon. C’est une première pour le lancement de la reprise de culture sur nos « succulentes terrasses ».
Chaque année, nous organisons deux chantiers participatifs avec l’aide d’un murailler, ce qui nous permet de mobiliser de nombreux bénévoles enthousiastes à l’idée de remonter les murets de pierre sèche.

PF21 : Comment la Plate-forme 21 et ses adhérents peuvent-ils contribuer à la réussite de votre projet ?
C. C. : Avant tout par la mise en réseau avec des personnes qui peuvent nous conseiller. C’est par exemple à la Plate-forme 21 que nous avons rencontré François Anglade (cabinet Acadil), un ingénieur agronome avec qui nous travaillons maintenant et qui a beaucoup apporté au projet.
Nous sommes évidemment preneurs de toute information dans les domaines sur lesquels porte notre projet, que ce soit l’agroécologie ou l’écohabitat. C’est pourquoi je me suis inscrite aux Rencontres de l’Ecoterritorialité, organisées par VetAgro-Sup et la Plate-forme 21, depuis leur première édition. La dernière, le 19 novembre dernier, portait sur l’agroécologie… un sujet au cœur de nos préoccupations !
Si des lecteurs de cet interview ont des informations ou conseils à nous faire partager, qu’ils n’hésitent pas !

Pour voir le projet en images et en savoir + :
Claudine Cormerais : cormerais@hotmail.com – tél. 06.23.60.88.00
Le site : http://oasis-cetanella.org
Facebook : http://facebook.com/cetanella/
Zeste : https://www.zeste.coop/fr/leotoing
Instagram : oasisdeleotoing

Adresse : Oasis de Léotoing Cetanella, 1 rue de l’Ecole Le Bourg 43410 LEOTOING.

PDF - 5.4 Mo
Proposition architecturale pour le bâtiment de l’écolieu

Portfolio

Le site de Léotoing
Le site de Léotoing

Le site médiéval et le bourg de Léotoing, le panorama sur le Cézallier


Le chantier des terrasses
Le chantier des terrasses

Le chantier de préparation de terrasses : défrichement de 3 000 ormeaux


Vue aérienne des terrasses
Vue aérienne des terrasses

Vue aérienne sur les terrasses paysannes de Léotoing


Les griottiers de Léotoing
Les griottiers de Léotoing

Les griottiers font partie des espèces végétales expérimentées sur les (succulentes) terrasses paysannes de Léotoing, en vue d’une diversification des productions.


Le groupe "écolieu"
Le groupe "écolieu"

Les membres du groupe "écolieu" sur le futur site du projet.